IMG_0991 2.heic

Le vigneron

En 2002, Vincent Solive, rachète le domaine et devient par la même occasion vigneron.
Comme son père avant lui, il affectionne le travail de la terre et démarre très rapidement une conversion en agriculture biologique sur l'ensemble des 15 hectares de vignes, aujourd'hui certifiées bio.
Pour lui, le travail minutieux réalisé au chai ne peut avoir lieu sans un respect total des raisins et de la vigne.

Les vignes et le climat

Les vignes sont cultivées en agriculture biologique, dans le respect du terroir et de la tradition. Les rendements sont volontairement diminués pour produire des vins de qualité, concentrés en arômes.

Toutes nos cuvées sont issues de vendanges manuelles, ce qui nous permet de sélectionner les meilleures grappes tout en respectant la vigne.
Les cépages présents sont : le muscat petits grains, le grenache, le grenache gris, le mourvèdre, et le cinsault.


Les 15 hectares du domaine sont situés sur des sols argilo-calcaire peu profonds à une altitude proche du niveau de la mer, ce qui confère aux cuvées fraîcheur et minéralité.
 
Le climat méditerranéen dont bénéficient les vignes est caractérisé par un ensoleillement important, un hiver doux, une pluviométrie faible (670mm /an) et un été chaud. Le taux d’ensoleillement moyen est de plus de 7h par jour et les averses sont faibles que ce soit en hiver ou en été. Ce climat offre aux vins beaucoup de maturité et un bel éclat de fruits.
 
La présence du massif de la Gardiole atténue les effets du vent du nord et protège au printemps les jeunes sarments de la casse.
Le vent marin tempère les ardeurs solaires estivales et maintient une légère fraîcheur nocturne.

DSC_1018.JPG

Les engagements

Dans sa volonté de préserver l'environnement, Vincent Solive a choisi de conduire le vignoble en agriculture biologique.
 

La certification est obtenue en 2012, elle représente l’engagement marqué du vigneron pour préserver son domaine et par extension promouvoir une pratique vigneronne saine et respectueuse de l'environnement. 

Le domaine respecte rigoureusement les obligations de la production biologique dont la règle essentielle conduit au refus du recours aux produits chimiques de synthèse et vise à :

  • Préserver les équilibres naturels du sol et des plantes

  • Rechercher l’équilibre en matières organiques

  • Choisir les espèces végétales adaptées à nos conditions naturelles de sol et de climat

  • Respecter au mieux les paysages ainsi que les zones sauvages

  • Préserver la biodiversité